#Madagascar : Rendez-vous avec l’innovation technologique et l’usage du web en milieu professionnel

Un salon tout-en-un. La Foire Internationale de Madagascar (FIM) est le rendez-vous à ne pas manquer si vous êtes actuellement sur Tana jusqu’à la fin de la semaine.

La FIM 2012, qui commence aujourd’hui, en est à sa 7ème édition et la part belle a été faite cette année au secteur des nouvelles technologies. Pour preuve, Orange s’est « incrusté » dans la foire pour organiser le tout premier Orange Expo à Madagascar. En somme, plus de 1000m² d’espace dédié aux dernières innovations technologiques.

 

BarcampFIM 2012

 

Pour ce qui est des conférences, dans le cadre des rencontres économiques de la FIM 2012, le Malagasy i-Hub présentera ce vendredi à 11h30 une conférence où il sera question des différentes opportunités apportées par le web pour booster son activité professionnelle (« Tirer profit du web : Par quel bout s’y prendre ?« ), suivie d’un BarCamp à 15h00 « Barcamp FIM 2012 : Impact de l’utilisation des médias sociaux sur l’entreprise« .

Samedi matin, à 10h00, j’aurai l’occasion de co-animer un atelier d’initiation réservé au grand public et consacré aux réseaux sociaux dans le même salon. Bref, tout un programme !

Le programme complet des conférences est disponible sur le site de la FIM 2012.

Suivez les hashtags #FIM2012 , #barcampFIM12 ou encore #OrangeExpo sur Twitter.

Rendez-vous donc au Parc des Expositions Futura Andranomena.

#Apps4Africa #Madagascar : Deux jours pour discuter innovation et solutions technologiques sur le thème du changement climatique

Le concours Apps4Africa en est à sa troisième édition et fera sa première escale à Madagascar. Il s’agit d’un concours au niveau continental destiné à encourager et récompenser les innovations technologiques en Afrique au service de la communauté, et Dieu sait ô combien les Africains sont passés maîtres de la débrouillardise.

Apps4Africa 2011 Madagascar : Malagasy solutions to climate change
Apps4Africa permet à des acteurs de la société civile, des ONG, universitaires et autres organisations du secteur privé d’aller à la rencontre des « cerveaux » de l’Afrique en matière d’innovation et de nouvelles technologies, et de proposer des solutions répondant à une problématique donnée. Pour l’année 2011 (le concours se prolonge en ce début d’année 2012 pour l’Afrique Australe), le thème principal est le « changement climatique« . Un enjeu mondial, mais aussi continental et régional…

Pour la partie Afrique australe, c’est une grande première pour cette édition, les « innovateurs technologiques » malgaches (développeurs et autres spécialistes en NTIC, mais aussi tout individu qui aurait une idée « innovatrice » sur la thématique du changement climatique — Innovation est le maître-mot !) sont invités à participer et soumettre leur projet sur le site Apps4Africa.

Deux jours de brainstorming et de discussion auront lieu à Antananarivo, le vendredi 16 mars au Malagasy i-Hub (enceinte CIDST Tsimbazaza) et le samedi 17 mars au Centre de Presse Malagasy (enceinte WWF Antsakaviro). Développeurs et acteurs  dans les NTIC, ainsi que les acteurs et décideurs dans le domaine de la protection de l’environnement vont constituer les groupes de reflexion qui vont dégager des solutions à la problématique du changement climatique.

Ces journées seront placées sous le signe des échanges, entre spécialistes du changement climatique et ceux des nouvelles technologies, mais aussi entre les blogueurs et les développeurs web… On espère bien que les échanges et les points forts de ces évènements seront bien relayés sur les médias sociaux par des blogueurs malgaches.

L’évènement est le fruit d’une collaboration entre SpotOne Global Solutions (initiateur du concours), le Malagasy i-Hub, l’Ambassade des Etats-Unis à Madagascar, le Centre de Presse Malagasy, le CIDST et Orange Madagascar.

Si vous souhaitez participer, il reste encore des places disponibles pour les journées du 16 et du 17 mars : http://www.i-hub.mg/2012/03/apps4africa-par-ici-les-inscriptions/ (inscription en ligne gratuite)

Des détails sur le concours ici et le programme de ces deux journées ici.

Edit : #Apps4Africa et #iHubA4A sont les deux hashtags pour suivre l’évènement sur Twitter

Une série de forums pour discuter de la place de Madagascar au cœur de la révolution numérique

L’Institut Français de Madagascar (IFM) se penche sur l’impact des TIC et la révolution numérique sur Madagascar en organisant une série de trois forums à partir de ce mois de septembre. Une occasion de discuter et de débattre autour de l’évolution des nouvelles technologies à Madagascar, ainsi que de la place qu’elles occupent dans la société et le tissu économique malgaches.

Madadagascar au coeur de la révolution numérique

Le premier forum qui se tiendra le 28 septembre 2011 à 15h00 et axé sur le thème : « TIC : Une révolution planétaire, Madagascar dans un monde qui change », servira à planter le décor et situer le cas malgache dans la dynamique de la révolution numérique globale.

Destiné à un public plus large, il sera surtout question de discuter de l’impact des TIC sur la société et le quotidien des Malgaches, en partant de la présentation d’une enquête sociologique effectuée par des étudiants du département de sociologie de l’Université de Madagascar. S’en suivra un débat sur les mutations entraînées par les TIC sur la société. La discussion verra la participation de spécialistes français et malgaches des TIC mais aussi des blogueurs malgaches où il sera bien sûr question des réseaux sociaux à Madagascar et de la révolution apportée par les blogs

La discussion sera encadrée par des journalistes de la web-émission participative de RFI, L’Atelier des Médias, Ziad Maalouf et Simon Decreuze.

Le deuxième forum (26 octobre 2011) fera la part belle à l’économie numérique et dressera un état des lieux des enjeux économiques et financiers des TIC à Madagascar. Le dernier forum (30 novembre 2011) sera quant à lui tourné vers les formations au cœur du développement du numérique.

Plus d’infos sur le site de RFI.

#TEDxTana : T comme Technology

Certes, TEDx Antananarivo n’est pas un rendez-vous pour technophiles à proprement parler. Toutefois, il a permis de mettre en valeur une meilleure intégration des technologies (et des TIC en particulier) face à une problématique commune. Qui pourrait en être meilleur ambassadeur qu’ Erik Hersman, blogger sur Afrigadget (lequel nous donne une image positive du système D africain) et Whiteafrican (qui détaille le dynamisme de la technologie web et mobile en Afrique), cofondateur de la plateforme Ushahidi et initiateur d’un hub (iHub) à destination des acteurs des TIC au Kenya.

AfriGadget - Solving everyday problems with African ingenuity

Technologie

Car technologie et écologie ne sont pas forcément contradictoires. Illustration légèrement décalée mais tout aussi pertinente avec ‘Ndrianiaina « Tosoa » Mandrantosoa (Elsifaka) qui a présenté la possibilité de donner une seconde vie aux vieilles machines en les utilisant en tant que terminaux plus économes (Linux Terminal Server Project).

Recuperation pour LTSP

Audrey de Fondaumière a présenté une nouvelle plateforme communautaire et de sourcing sur internet, Youtaa, et qui aspire à être plus proche des populations africaines. Un mariage réussi entre un fort engagement entrepreneurial et le désir d’apporter une contribution à la promotion des entreprises du Sud. Aussi un modèle à suivre pour tous ceux qui souhaitent emprunter la même voie et créer leur startup dans ces « contrées sauvages »…

Youtaa

Technologies et industries vertes

ToughStuff met à disposition de la population à faible revenu une certain nombre de solutions basées sur l’énergie solaire. De l’énergie gratuite selon leur devise publicitaire en malgache « hazavana maimaimpoana. Et comme les images parlent mieux qu’un long discours, Andrew Tanswell nous a fait une démonstration de ces fameuses plaques solaires portatives en faisant marcher des appareils électriques à la seule énergie dégagée par la lumière…

Andrew Tanswell (ToughStuff)

L’enjeu du développement durable, Papmad l’a également compris. Faire le choix d’une entreprise écologique et citoyenne ne relève pas juste d’un slogan purement marketing car il faut être animé quelque part d’une conviction plus forte pour que le projet réussisse. Dans sa présentation, Miora Rajaonary a fait l’éloge des actions menées par Papmad, la seule entreprise de Madagascar et de l’Océan Indien qui fabrique des produits papetiers recyclés. Personnellement, je ne connais pas beaucoup d’entreprises de retraitement de déchets et de recyclage à Madagascar alors que ce ne sont pas les opportunités qui manquent. On ne peut que saluer l’initiative.

Papmad & the waste management

#TEDxTana 2010 : Demandez le programme !

C’est l’évènement de la semaine si vous êtes sur Antananarivo.

Je vous avais parlé de TEDxAntananarivo dans mon précédent billet. Je vous avais promis plus d’infos sur l’évènement. On en sait désormais un peu plus sur l’évènement.

Petit changement de lieu et de date. Comme il l’a été déjà annoncé sur Twitter, TEDxAntananarivo aura finalement lieu le samedi 27 novembre à 15h00 au Madagascar Development Learning Center à Anosy.

La thématique n’a bien sûr pas changé : « Time to go Green » On reste dans le domaine de l’environnement, des bonnes initiatives, de la créativité, des idées novatrices, des technologies… le tout assaisonné de divertissement! Bref, toutes les composantes du programme TED. Et la liste des intervenants est toute aussi alléchante.

L’après-midi sera découpé en trois grandes parties. Je me permets de reproduire ici le programme de ce samedi :

Session 1 : Listening To Nature
– Jenny RAHARIVOLA : jeune musicien qui a déjà collaboré avec l’ONG Vakan’Ala et qui a mis son talent pour servir de grandes causes comme la protection de l’environnement
– Harinjaka RATOZAMANANA : la tête pensante de TEDxAntananarivo c’est lui. TED Fellow, entrepreneur social, blogger. Il va surement nous parler de… TEDxAntananarivo 😉
– Désiré RABARY : écologiste dans l’âme et grand défenseur de la biodiversité
– Adriaan MOL : représentant BushProof, une entreprise sociale spécialisée dans l’adduction d’eau et l’assainissement
– Un expert en tortue de WWF

Session 2: Emerging Design
– Miora RAJAONARY : cadre chez PAPMAD, une industrie de production de papier 100% écolo
– Alice PLANE : elle représente l’organisation Ashoka, qui fait la promotion de l’entrepreneuriat social
– Solofo JONIS : chercheur malgache, pionnier dans les recherches en matière de biocarburants. Je me suis permis de faire quelques recherches sur sa personne, et je suis tombé sur cet article de Reunitoo Actu : « Energie: des tests sur le carburant à éthanol »
– Anja BESSON : graphiste, designer de profession
– Yvan ACKER : il représente MAKATY, revendeur des produits Apple à Madagascar. Il va nous présenter les dernières innovations signées Apple et aura surement l’occasion de nous montrer l’application TED sur iPad 😉
– Andrew TANSWELL : un autre entrepreneur social, CEO et fondateur de ToughStuff, une société qui fait la promotion de l’énergie solaire

Session 3 : Ideas Worth Spreading
– Mandrantosoa NDRIANIAINA : le geek de service (lisez sa bio sur Twitter et vous comprendrez par vous même). Il fait partie de l’équipe organisatrice et représente jojopil! Innovations
– Audrey de FONDAUMIERE
– Erik HERSMAN : blogger influent (AfriGadget, WhiteAfrican), cofondateur de Ushahidi, promoteur des NTIC pour le développement et les causes humanitaires en Afrique. Je vous renvoie à sa biographie sur Wikipedia.
– Bienvenu RAJAONSON : coordinateur des programmes environnementaux au sein de la Banque Mondiale
– Jean Emilien RAKOTONANDRASANA (« Jean Emilien »): musicien qu’on ne présente plus à Madagascar. Ambassadeur de la musique malgache à maintes reprises (faites une petite recherche sur Google et vous saurez)

Ayant été choisi blogger officiel de TEDxAntananarivo 2010, je vous tiendrai au courant de la suite.

Si y assister vous interesse toujours, créez le buzz autour de l’évènement et manifestez vous ici
En attendant, retrouvez l’évènement ici et bientôt ici aussi 😉

#Madagascar TIC : Les salons se suivent… et se ressemblent?

Le salon dédié aux nouvelles technologies de l’information et de la communication EBit 13, qui ferme ses portes aujourd’hui au Palais des Sports Mahamasina (Antananarivo), nous livre ses premières conclusions.

Le secteur des nouvelles technologies a été reconnue comme étant un des secteurs les plus dynamiques de la première décennie de ce siècle à Madagascar, et beaucoup ont affirmé que ce secteur aura été un des rares à ne pas avoir été durement affecté par la crise qui a secoué de plein fouet le pays cette année.

Surement pour témoigner du dynamisme ambiant, les acteurs des TIC à Madagascar ont tenu à mettre en exergue les évolutions du secteur et ainsi contribuer à la relance de l’économie nationale.

Il y a eu d’abord le Salon International de l’Innovation et des Technologies (SIIT) qui s’est tenu au mois de septembre dernier au Parc des Expositions Futura Andranomena. Les grandes vedettes du salon étaient comme d’habitude les opérateurs locaux en téléphonie. Auxquelles se sont joint des FAI, des entreprises spécialisées dans le « off-shoring informatique », des sociétés spécialisées dans la gestion des réseaux, distributeurs de logiciels, hébergeurs de sites web et autres prestataires de services TIC… Malheureusement, je n’ai pas personnellement pu lire les appréciations de l’évènement à travers la presse ou de la part des organisateurs, afin d’évaluer les retombées du salon (qui je présume sont plutôt positives pour les participants).

On arrive ensuite à un autre Salon, qui contrairement à son « cousin », en est actuellement déjà à sa 13ème édition. Initié à ses débuts par les opérateurs du secteur (alors naissant !) des TIC, EBit a su au fil des ans regrouper les acteurs dudit secteur et leur proposer un espace afin qu’ils puissent faire connaître leurs offres aux professionnels et au grand public…

Les points forts du salon :

–          La renommée du salon (en tant que précurseur des salons consacrés aux nouvelles technologies à Madagascar)

–          La part belle est donnée aussi bien aux professionnels (BToB) mais également aux particuliers, et notamment une journée entièrement dédiée aux jeunes et étudiants, qui, tout le monde s’accordera à le dire, sont avant tout les tous premiers geeks! (BToC)

Les critiques :

Je serais tenté d’exposer ici des déceptions de cette 13ème édition.

Les premières impressions enregistrées ici et là à la suite de Ebit Business sont beaucoup moins élogieuses sans pour autant être inquiétantes : le secteur (ou le salon ?) présenterait ainsi des signes d’essoufflement…

Finalement d’innovation, il n’y en a réellement pas eu. Hormis Windows 7 qui a été présenté pendant le salon (lequel n’est plus vraiment une nouveauté…), le buzz créé autour du fameux câble sous-marin LION, porteur d’espoir pour toute une filière, mais également pour une économie toute entière, a suscité un intérêt sans précédent pour ce salon (il faut aussi noter qu’Orange Madagascar était la grande vedette de ce salon !). Il a fallu persévérer pour soutirer quelques infos sur les fameuses (futures) offres (officieuses !) découlant de l’utilisation de la fibre optique chez Orange : en gros, le haut débit ne serait effectif que vers la fin du mois de décembre (voire en janvier ?), en incitant d’ores et déjà la clientèle à acheter leur clé 3G+, lequel serait remboursé dès que le câble sera opérationnel sur Antananarivo. Hum…

Sinon, côté participants, on retrouve à peu près les mêmes enseignes… Bref, La partie Ebit Show ressemblait plus à une délocalisation des boutiques spécialisées matériels TIC et à un évènement pour divertir les enfants / ados ou de détente pour la famille (une réussite sur ce point avec une affluence importante lors de la journée réservée aux étudiants)…

Tout en voulant rester optimiste et ne pas rejoindre l’opinion d’un opérateur du secteur qui prédirait le déclin imminent du salon, je reste confiant pour que les organisateurs feront preuve de plus de créativité afin que l’innovation soit toujours au rendez-vous pour les prochaines éditions, pour le bonheur de tout le monde.

Bookmark and Share

Like This!